France : Le Pen va faire l’objet d’une enquête pour ses liens avec Bannon

Un groupe de députés et sénateurs français a demandé dimanche (12.05.2019) la création d’une commission chargée d’enquêter sur les relations entre la dirigeante du Rassemblement national (RN, extrême droite), Marine Le Pen, et l’idéologue nationaliste américain Steve Bannon.

L’ancien ministre conservateur Frédéric Lefebvre a fait circuler une lettre aux présidents des commissions des lois et des affaires étrangères de l’Assemblée nationale et du Sénat, dans laquelle il demande que Mme Le Pen soit mise en examen pour « conspiration avec une puissance étrangère, avec la complicité de hauts fonctionnaires ».

La plainte se fonde sur les images diffusées par un documentaire de la chaîne publique « France 2 », qui montrent M. Bannon rencontrant le partenaire de Mme Le Pen et numéro deux du RN, Louis Aliot, à Londres, pour discuter prétendument d’une aide financière au parti français, ce qui est interdit par la loi.

Des sénateurs et des députés de différents groupes ont rejoint l’appel, qui demande également des éclaircissements pour savoir si Aliot a invité Bannon à participer à des réunions secrètes à Paris avec des diplomates et des hauts fonctionnaires soutenant le RN, comme le suggère le documentaire. Le Rassemblement national a réagi rapidement à la demande des législateurs en annonçant qu’il allait déposer une plainte pour diffamation et calomnie dans les prochains jours.

« Malgré le caractère absolument invraisemblable de ces accusations, le Rassemblement national ne peut laisser passer ces lucubrations », a déclaré le parti de Mme Le Pen, qui a ajouté que « le premier parti de France ne peut être accusé de commettre ces infractions en toute impunité ».

Les sondages indiquent une victoire étroite du Rassemblement national aux prochaines élections européennes du 26 mai, devant le parti du président Emmanuel Macron (EFE).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.